X

Carline Charles Joseph

President of Chambre de Commerce et d’Industrie d’Haiti

Carline Charles Joseph naît à Port-au-Prince, d’une famille chrétienne de cinq enfants, le 4 mai 1957. Elle complète son secondaire au Lycée des jeunes filles. Par la suite, elle entreprend des études en Nursing, qu’elle poursuivra en Belgique, et en droit à la Faculté de droit et des sciences économiques Port-au-Prince. Ces deux diplômes en poche, Carline Charles qui a entretemps épousé Enold Jeune Joseph, médecin de formation en 1981, est prête à affronter le monde du travail.

Jeune mère, Carline veut être présente pour sa famille. Plutôt que de se confiner dans un emploi régulier, elle choisit de monter sa propre entreprise. Elle met sur pied « Boutik timoun », un magasin de vêtements pour enfants en 1985. L’entreprise ne tarde pas à s’agrandir. Pourtant, l’entreprenariat, elle l’a appris sur le tas, en s’assurant surtout de suivre le plus de séminaires et de formations y relatif possible.

Quand après la chute des Duvalier, son mari décide de retourner dans sa ville natale, les Gonaïves, elle choisit de l’accompagner. En 1987, ils ouvrent un super marché, rachètent une station de radio, y ajoutent un guest house. Ainsi prend naissance le Complexe Indépendance Plaza, qui s’assure de perpétuer le nom de la ville, la cité de l’indépendance. Dix ans plus tard, l’Hôpital Indépendance voit le jour. Mais pour les Joseph, il n’y a pas que les entreprises qui. Bien ancrée dans la vie de la communauté, Carline participe à divers associations et petit à petit se crée une place dans la cité. On lui propose même de se porter candidate à la députation en 2006. Elle n’est pas élue. Mais de cette expérience, elle est sortie murie, avec une meilleure des habitants de cette ville qui est devenue sienne. Sa détermination non plus n’en a pas été atténuée.

Quand il est question de mettre en place une chambre de commerce aux Gonaïves, elle fait partie des premiers adhérents. Elle en devient d’ailleurs la vice-présidente. Et aujourd’hui, son pays, elle le sert à sa façon, à la Chambre de Commerce Nationale (CCIH). Elle vient d’être élue à l’unanimité Présidente de la CCIH, devenant la première femme à occuper ce poste au sein de cette Institution plus que centenaire.

Carline Joseph ne compte pas s’arrêter là. Ses six enfants devenus en grande partie des professionnels au service du pays constituent sa première grande réussite. Désormais, elle est disponible et disposée pour contribuer à l’avancement de son pays par tous les moyens possibles. Elle envisage de participer aux prochaines joutes électorales. Cette fois, c’est le Sénat qui est dans son giron.

Parallèlement, fervente chrétienne, Carline Joseph tâche de faire tout ce qui est en son pouvoir que ce soit sur le point personnel ou professionnel. Elle n’est pas moins consciente que beaucoup de choses échappent à son emprise.

(Visited 17 times, 1 visits today)